Allo, S.O.S.?: "ici l'autoroute"

Les bornes d'appel d'urgence situées aux bords des autoroutes vont être confiées aux sociétés d'autoroutes.

Autoroutes

Le long des 8400 km d'autoroutes françaises on compte presque autant de bornes d'appels d'urgence, ces petits pylônes oranges qui peuvent être bien utiles.

A partir de cette année, la gendarmerie ne sera plus le point de chute des appels d'urgence passés à partir de ces téléphones "SOS", mais ce sont les sociétés d'autoroutes qui devront gérer les quelques 300'000 appels par année.

Des restrictions budgétaires sont à l'origine de cette décision mais aussi la multiplication des téléphones portables et des systèmes de navigation embarqués qui permettent parfois une liaison encore plus rapide avec la gendarmerie.

Même si ce n'est pas un drame, cette transition soulève beaucoup d'inquiétudes et de questions. Le système sera donc graduellement mis en place, avec une première période de tests.

"Nous sommes cependant en contact avec quelques sociétés d’assistance, pour expérimenter de nouvelles procédures de gestion de ces communications passées par les bornes existantes, mais aussi par les téléphones portables et les systèmes embarqués dans les véhicules de certaines marques ", a déclaré à ce sujet Jacques Boussuge, directeur des opérations sécurité de l’ASFA (Association des société françaises d’autoroutes) à L'Automobile Magazine.

Numéros d'urgence

Rappelons qu'en France les numéros d'urgence sont: le 15 pour le SAMU, le 17 pour la police et la gendarmerie, le 18 pour les services d'incendies et secours. Composer le 112 aboutira soit sur le SAMU soit chez les pompiers selon le département ou la localité.

Photo: Flickr.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2014