Excite

Changement de mentalité chez les automobilistes américains

Les temps changent et la mentalité des automobilistes aussi, les américains semblent désormais délaisser les V8 pour des plus raisonnables 4 cylindres.

Jusque là les États-Unis d'Amérique étaient le pays de la démesure automobile, où pendant de nombreuses années les voitures furent sur-motorisées avec des moteurs de très grosses cylindrées. Mais depuis quelques années la hausse constante des cours du pétrole et les nouveaux enjeux climatiques ont poussé les automobilistes à changer leurs habitudes.

Si la voiture la plus vendue dans le pays reste toujours l'imposant pick-up Ford F-150 dont les motorisations ne sont pas vraiment écologiques, la proportion de moteur V8 et V6 ne cesse de diminuer aux profit des quatre cylindres nettement moins voraces et qui grâce à l'emploi de la suralimentation peuvent se montrer suffisamment puissants.

Une tendance qui est confirmée par les chiffres du constructeur Chevrolet qui montre que ses ventes de 4 cylindres ne représentaient que 23% en 2007, alors qu'elles viennent d'atteindre 46% pour le début de l'année 2011. Déjà dans les années 80 les moteurs V6 avaient commencé à supplanter les gloutons V8. Ceci devrait permettre de réduire la dépendance énergétique américaine, ainsi que les émissions de CO2.

L'Europe aussi concernée

On constate aussi le même phénomène en Europe où le downsizing est à la mode. Mais sur notre vieux continent c'est le quatre cylindres qui est détrôné par des petits trois ou deux cylindres comme celui qui équipe la Fiat 500, et qui se permet des consommations minimes.

Photo: Resedabear (Wikimedia.org)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018