Excite

Chasse aux scooters et 50 cm3 débridés

Certains pourront crier un ouf! de soulagement, d'autres seront bientôt mis à l'amende.

De 45 km/h à plus de 100 km/h

Les scooters et autres véhicules à moteur de 50 cm3 sont limités à 45 km/h, par sécurité. Les débrider permet de leur faire atteindre des vitesses parfois hors de toute limite de sécurité et de tranquillité pour le voisinage.

Depuis plusieurs mois, l'hypocrisie du scooter 50cc débridé commence à prendre fin en France. C'est la mort annoncée d'une tradition à la fois agaçante et dangereuse. Désormais la police est équipée de bancs de contrôle mobiles de la vitesse, appelés curvomètres, et les amendes vont valser dès que la loi leur permettra.

Les trois quarts

Il est estimé, après un test sur 1000 contrôles, que les trois quarts des scooters et deux-roues de 50cc circulant en France sont débridés. Certains peuvent atteindre et même dépasser les 100 km/h en vitesse de pointe. Ils ne sont bien entendu pas équipés pour répondre en toute sécurité à un freinage ou à un évitement d'urgence. Toute modification entraîne automatiquement l'annulation de sa garantie.

Les entreprises fautives

Avec des autorités incapables d'intervenir, le business du débridage était une tradition lucrative chez les réparateurs français. L'impunité est telle que les vendeurs eux-mêmes proposent souvent le débridage sans risque d'être inquiétés. Par contre, lorsque le client a un accident, pas question de prendre la moindre responsabilité, puisque c'est illégal! La loi n'autorise effectivement le débridage qu'en dehors des routes. C'est-à-dire qu'il est autorisé mais qu'il ne faut pas l'employer. La loi devait forcément changer un jour.

La fin d'une tradition

Mais la poule aux œufs d'or va se ranger des voitures. En mars, deux entreprises d'Olonne étaient condamnées à 20'000 euros d'amende pour avoir proposé le débridage à leurs clients.

Les contrôles, avant les prochaines amendes, s'accompagnent de campagnes de prévention de la gendarmerie près des écoles pour commencer à sensibiliser les jeunes, principaux clients des 50cc et principales victimes de la vitesse.

Photo: Flickr

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017