Excite

DS 3 2016 : affranchie des Chevrons

Dernière de la gamme DS et paradoxalement première DS commercialisée, la DS3 s'offre aujourd'hui un restylage quand même conséquent et retire ses Chevrons pour devenir uniquement DS. Si ce restylage semble significatif, c'est un trompe l'oeil car à part une nouvelle calandre composée d'une large grille noire aux contours chromés qui se prolonge des phares jusqu’au bouclier, elle ne modifie ni les optiques avant ni les arrières qui, il est vrai, avaient eu droit à un coup de jeune récemment.

C'est que cette DS3 doit tenir jusqu'en 2018 alors que sa soeur technique, la C3 de Citroën, sera renouvelée cette année. L'habitacle n'est guère bouleversé, c'est un élément très coûteux à changer mais il bénéficie quand même de nouvelles garnitures et surtout d’un système multimédia à écran tactile, avec les fonctions Apple Carplay et Android Auto pour dupliquer certaines applications d’un smartphone compatible. Même si l'écran n'est pas énorme, cela amène le coup de jeune à un habitacle qui présente toujours bien.

Les mécaniques, renouvelées il y a peu, n'avaient guère besoin d'évoluer car elles sont parfaitement à niveau et très modernes. Issues logiquement de la banque d'organes PSA, le trois cylindres essence 1.2l PureTech était décliné en 110 ch et se voit flanqué d'une nouvelle évolution à 130 ch.

Des versions basses consommations baptisées Drive Efficiency apparaissent pour le 1.2 PureTech 82 et le diesel BlueHDi 100 tandis que la DS3 pourra aller chatouiller les GTI du segment des citadines avec un chaud-bouillant 1.6l THP de 208 ch. Empruntée à la Peugeot 208 GTI, cette mécanique est judicieusement accompagnée par le différentiel autobloquant Torsen.

Notez que toutes ces nouveautés sont également valables pour la version découvrable dite Cabrio.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017