Excite

Envoyer des SMS ou conduire : il faut choisir

  • Copie d'écran Vidéo

Ce petit film met en garde les automobilistes contre une des plus mauvaises habitudes prises au cours de ces dernières années. Il s'appelle "From one second to the next" (D'une seconde à l'autre") et il a été tourné par un des maîtres du cinéma allemand, Werner Herzog. Celui-ci porte la lourde responsabilité de faire passer un message important : envoyer un SMS en conduisant peut être fatal. Le "texting" est en effet responsable de 100.000 accidents dans le monde chaque année.

Le réalisateur allemand, auteur du fameux Nosferatu, a choisi la voix des victimes. Il a fait directement parler les personnes impliquées dans de graves accidents pour raconter les risques d'une pratique courante chez les automobilistes.

Chaque année, le texting au volant génère plus de 100.000 accidents. Un chiffre disproportionné lorsqu'on pense à la futilité d'une telle habitude. "Etait-ce un SMS si important ?" comme se le demande la mère d'une victime ?

Le film "From one second to the next" commandité par la compagnie téléphonique américaine AT&T dure une demi heure. Il raconte l'histoire de quatre accidents, certains mortels.

Le documentaire commence par le récit d'un jeune homme percuté par une conductrice qui était en train d'envoyer un SMS au moment de l'impact. La mère raconte le drame de son fils, resté lourdement handicapé. Sa sœur qui lui tenait la main au moment du drame témoigne quant à elle de son traumatisme.

Le second récit passe ensuite du côté du responsable de l'accident. Celui d'un homme détruit par le sentiment de culpabilité pour avoir percuté et tué toute une famille alors qu'il envoyait un message depuis son téléphone.

Le troisième et quatrième volet repasse redonnent la voix aux victimes d'accidents graves et aux parents des victimes.

Conduire et envoyer des messages (en anglais "texting and driving") est en train de devenir l'une des principales causes d'accidents sur la route dans le monde. Selon les dernière statistiques, elle ferait plus de victimes que l'alcool. Aux Etats-Unis, AT&T a lancé une campagne intitulée "It Can Wait" (cela peut attendre). En Europe, environ la moitié des conducteurs avoue lire leurs messages au volant.

La vidéo, disponible sur YouTube sera projetée dans plus de 400.000 écoles supérieures.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2019