Excite

F1 : les pilotes de légende

F1 : les pilotes de légende

Si la Formule 1 est un sport automobile faisant la part belle à la mécanique, elle est avant tout une histoire d’hommes et de pilotes. Les F1 de 2011 n’ont plus rien à voir avec leurs homologues des années 1950, les règlements changent mais les pilotes, eux, s’adaptent et assurent la continuité de la discipline. Ils domptent les machines, assument les risques, tentent les dépassements. L’histoire de la F1 se compose de chapitres, chacun marqué du sceau d’une petite poignée de pilotes de légende.

Dans les années 1950, Juan Manuel Fangio est la référence absolue. Il remporte cinq des huit premiers championnats du monde et éclabousse le sport auto de son talent et de son charisme. Si Fangio fut si grand, c’est aussi qu’il se mesurât à des adversaires de très grande valeur, en particulier Ascari et Moss, à une époque où la fraternité entre les pilotes était la règle. Stirling Moss, surnommé le Champion sans couronne, gagna un quart des courses auxquelles il participa et termina sept fois de suite sur le podium du championnat, sans jamais en remporter un seul.

Le pilote phare des années 1960 est Jim Clark, un nom indissociable de celui de l’équipe Lotus. Clark domina les Grands Prix comme rarement dans l’histoire (un tour sur deux qu’il boucla en course le fut en première position) mais il trouva la mort dans une course de Formule 2 en 1968. La présence de Clark n’a cependant pas empêché Jack Brabham et Graham Hill de se constituer deux des plus beaux palmarès de la discipline : trois titres pour le premier, dont un sur sa propre voiture, et deux pour le second, ainsi que cinq victoires à Monaco. Le statut de légende de Hill fut glané non seulement en piste, en F1 et ailleurs (victoires au Mans et à Indianapolis), mais également en dehors de la voiture, tant il incarnait le fair play et fédérait le paddock autour de lui.

Les années 1970 marquent un tournant important dans la F1. Les voitures changent fondamentalement (ailerons, pneus larges…) et surtout le sport se professionnalise et tente de se sécuriser, même si les accidents mortels sont toujours fréquents. Durant cette période, Jackie Stewart et Niki Lauda sont les références mais d’autres pilotes, par leur style puis leur destin tragique, entrent dans la légende : François Cevert, Ronnie Peterson, Gilles Villeneuve.

Les années 1980 sont marquées par la domination de quatre pilotes (Alain Prost, Ayrton Senna (photo), Nigel Mansell et Nelson Piquet remportèrent plus de 80% des courses entre 1981 et 1993) mais restent principalement mémorables grâce au duel Prost-Senna et la rivalité exacerbée entre les deux hommes. Avec son aura quasi mystique et sa vitesse incroyable, Senna deviendra le pilote le plus légendaire de l’histoire de la Formule 1, avant même son accident fatal.

La mort de Senna laisse la F1 sans aucune star. C’est à ce moment même que Michael Schumacher débute son hégémonie. Il remportera 91 victoires et 7 titres dont 5 de suite chez Ferrari, sur une période d’une dizaine d’années durant laquelle seul Mika Häkkinen parvint véritablement à lui donner la réplique.

Combien de légendes en 2012 ?

Certes, il est trop tôt pour savoir qui des pilotes actuels figureront au panthéon de la discipline dans plusieurs décennies. Ce qui est sûr, c’est que la période que nous vivons en ce moment en F1 est extrêmement riche en pilotes de grand talent. Schumacher est déjà une légende et est toujours en F1. Alonso est d’ores et déjà un des plus grands pilotes de l’histoire. Vettel est en train de battre tous les records. Quant à l’empreinte que laisseront Räikkönen, Hamilton, Button et les autres, l’avenir nous le dira.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2014