Excite

Fiat et Chrysler affronteront la crise ensemble

L’union fait la force. C’est avec cette philosophie que Fiat et Chrysler tentent d’affronter la crise économique main dans la main. Fiat a en effet annoncé hier qu’un nouveau partenariat est en train de voir le jour avec Chrysler, en achetant 35% de ses parts.

Les termes de cette nouvelle alliance sont clairs: "fifti-fifti" pour chaque partie. Avec ce partenariat, Fiat tente de conquérir le marché américain en commercialisant son modèle phare Alfa Roméo, mais aussi et surtout sa toute dernière Fiat 500.

Pour Chrysler, c’est une question de vie ou de mort: le numéro trois de l’automobile américain est au bout de la faillite. Chrysler, en manque de liquidités à cause de la crise économique et de la baisse de ses ventes, devra attendre pour toucher les fruits de cette alliance.

Ce partenariat peut être comparé à du troc. En effet, Fiat apportera les nouvelles technologies qui font défaut à Chrysler, surtout en matière de petite voiture urbaine peu polluante, et Fiat pourra conquérir le marché américain grâce à son nouveau partenaire. "Cette alliance est excellente pour les deux constructeurs, ils peuvent y gagner beaucoup", a souligné Xavier Mosquet du Boston Consulting Group à Detroit.

Si Fiat et Chrysler voient en cette nouvelle alliance une lueur d’espoir qui pourra leurs permettre de repartir du bon pied, elle est loin de faire l’unanimité: "le partenariat avec Fiat n'apporte pas de réponse au principal problème qu'affronte le groupe : la disparition à vitesse accélérée de sa trésorerie", a indiqué hier l'agence de notation Standard & Poor's. "L'alliance Chrysler-Fiat va sans doute entraîner des économies substantielles avec le temps, mais l'exécution compte des risques importants, notamment un besoin éventuel de liquidités supplémentaires" a-t-il ajouté.

Photo : moteurnature.com

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018