Excite

Fiat mise sur le gaz naturel pour réduire ses émissions de CO2

Le constructeur italien Fiat mise sur le gaz naturel pour réduire l'emprunte carbone de ses véhicules une position à contre courant des modes actuelles.

Alors que la plupart des constructeurs tablent sur l'hybridation ou sur l'électricité pour réduire les émissions de CO2 et de polluants. Le géant de l'automobile italien arrive là ou l'on ne l'attend pas en proposant d'élargir sa gamme de véhicules équipés du GNV, selon lui cette solution est plus rentable que les hybrides, les électriques et le diesel.

Moins cher que ses concurrents

Le principal intérêt de l'utilisation du gaz naturel est la réduction du coût de production du véhicule. En effet l'hybridation d'un véhicule entraine un surcoût de l'ordre de 8000€. Il est difficile de proposer un véhicule électrique à un tarif abordable et les temps de recharge sont trop long. Alors qu'un véhicule fonctionnant au gaz naturel n'entraine qu'une augmentation inférieure à 3000€ et possède tous les avantages d'un véhicules à moteur à explosion, à savoir l'autonomie importante, la facilité de recharge et la fiabilité.

Quels avantages pour le GNV

Comparativement aux carburants classiques, le GNV permet une réduction de l'ordre de 15 à 20% des émissions de CO2, mais aussi une forte diminution des oxydes d'azote et des particules. Pour l'instant le problème est qu'en France le réseau est quasiment inexistant, ce qui freine son implantation. Mais au cours de l'année 2009 Fiat aura vendu 127 000 véhicules au GNV en Europe, cependant la cible idéale pour le GNV reste les USA.

Photo: Mariordo (Wikimedia.org)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017