Excite

Formule 1: Honda libère les paddocks

Takeo Fukui, président de Honda Motor l’a annoncé lors d’une conférence de presse à Tokyo, ce vendredi 5 décembre, sa société ne participera pas à la saison de Formule 1 en 2009, récession mondiale oblige. La vente éventuelle de l’écurie pourrait avoir lieu.

"Cette décision difficile a été prise à la lumière de la dégradation rapide de l’environnement dans le secteur de l’industrie automobile, due aux subprimes américaines, au resserrement du crédit et à la récession des économies mondiales" a indiqué Fukui. Le ton est terne, l’expression de son visage laisse transparaître une grande émotion, il s’est excusé auprès de ses pilotes, employés et supporters de l’équipe Honda.

Ce retrait précipité jette de nouveau un coup très dur au secteur automobile, touché par la baisse des ventes de véhicules aux particuliers. L’impact sur la société est plus inquiétant encore, "il s’agit d’un retrait total", souligne le président de Honda, l’entreprise ne fournira plus de moteurs. L’arrêt de toutes activités pour l’écurie Honda Racing F1 passe également par la fin d’une collaboration avec les deux pilotes qui courent les grands prix : Rubens Barrichello et Jenson Button.

Le premier, Brésilien, avait réalisé la meilleure performance de la team japonaise en arrivant troisième à Silverstone (Grande-Bretagne). Le second, Anglais, fait partie de l’aventure Honda depuis 2006. L’histoire de la firme japonaise a commencé en 1964, date des débuts en F1 en tant que constructeur. Fournisseur de moteur de 1983 à 1992, elle a permis à plusieurs pilotes (Nelson Piquet, Ayrton Senna, Alain Prost) de remporter les victoires.

Jeudi 4 décembre, Honda précisait qu’une réduction de sa production automobile sera rapidement effective tout comme les 760 ouvriers temporaires travaillant dans les usines qui ne verront pas leur contrat reconduit fin janvier.

Photo: Honda

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017