Excite

General Motors: dépôt de bilan

C’est désormais inéluctable, après la vente d’Opel, le géant américain devrait vendre d’autres marques et fermer de nombreux sites. C’est un symbole mondial qui est en train de mourir.

Conduire une corvette, acheter une Cadillac, ce mythe du capitalisme américain est au bord de la faillite. General Motors a déjà du vendre Opel, sa marque allemande, à des Canadiens. Les usines européennes échappent ainsi au naufrage. Un soulagement pour tout le secteur automobile.

L’enjeu est de taille: plus de 25 000 employés en Allemagne, 55 000 en Europe qui gardent leur emploi. Opel est sauvé, mais pour General Motors (GM) la descente aux enfers continue. Numéro un mondial pendant dix-sept ans, le groupe a vu ses ventes s’effondrer en début d’année, moins 47%.

Chômage technique, licenciements, demain dépôt de bilan, les salariés américains n’en reviennent toujours pas. À la bourse de New York, l’action GM est passée vendredi sous la barre dès un dollar: 75 cents au lieu de 30 dollars il y a un an. GM quitte donc l’indice Dow Jones qui regroupe les trente plus grandes entreprises américaines.

Photo: automotivehistoryonline.com

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017