Excite

Grand Prix d'Australie : Vettel assomme la concurrence

Les champions du monde en titre annoncent la couleur : Sebastian Vettel et Red Bull seront très difficiles à battre cette saison.

L'Allemand a dominé les qualifications et la course sans véritablement être inquiété et se pose comme le favori du championnat 2011 de F1.

Le début d'un règne ?

Au terme des qualifications samedi, ce n'est pas tant l'identité du poleman que l'écart qui le séparait des autres qui alimentait les conversations dans le paddock. Vettel a en effet bouclé un tour 7 dixièmes devant son premier poursuivant, Hamilton, et surtout une seconde pleine devant son équipier Webber. Quand l'information selon laquelle les pilotes Red Bull n'utilisaient pas le KERS ce weekend a filtré, on a pleinement pris conscience de l'avance de leur monoplace sur la concurrence.

Ce dimanche, les nouveaux pneus Pirelli ou autre aileron arrière mobile n'ont pas bouleversé le sport autant qu'on l'eût craint (ou espéré), et rien n'a barré la route des deux pilotes partis en tête, Vettel et Hamilton, qui ont coupé la ligne dans le même ordre (malgré un fond plat endommagé pour l'anglais). Webber s'est dit mystifié par l'écart qui l'a séparé de son équipier durant son Grand Prix national.

Petrov et Pérez sortent de l'ombre

La grande performance du Grand Prix est signée Vitaly Petrov. Plutôt décevant l'an passé, le pilote russe s'est remis en question cet hiver et a réalisé à Melbourne une course de premier plan qui l'a mené jusqu'au podium.

Quant à la révélation du jour, il s'agit sans conteste du jeune Mexicain Pérez qui termine septième au terme d'une très belle course. Il est en outre le seul pilote à avoir bouclé la distance du Grand Prix en effectuant un seul arrêt. Quel dommage d'apprendre peu après l'arrivée sa disqualification à cause d'un aileron arrière non conforme.

Photo : enanon (flickr.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017