Excite

Grand Prix de Corée : La dixième de Vettel

Non content d’avoir été sacré à quatre Grands Prix de la fin du championnat le weekend dernier à Suzuka, Vettel écrase à nouveau la concurrence et permet à Red Bull de coiffer à son tour la couronne mondiale.

Première pole manquée pour Red Bull

Paradoxalement, c’est sur le seul Grand Prix de la saison où Red Bull trouve plus fort qu’elle en qualifications que l’équipe autrichienne est sacrée championne du monde des constructeurs. Le relatif affront d’être battue sur un tour avait été évité de justesse à Suzuka, mais un tour d’anthologie de Vettel l’avait propulsé 9 millièmes de secondes devant Button. Cette fois en revanche, personne n’a pu priver Lewis Hamilton, en délicatesse depuis quelques courses, de la pole position. La grille de départ de ce Grand Prix de Corée augurait une belle confrontation entre McLaren et Red Bull, aux performances similaires en cette fin de saison.

Vettel du départ à l’arrivée

En pole, Hamilton ne manque pas son départ et vire en tête au premier virage mais quelques gouttes de pluie éparses récompenseront les pilotes les plus agressifs lors du premier tour. C’est ainsi que Vettel passe Hamilton, tandis que Button se fait passer par Webber et les Ferrari. Comme à son habitude lorsqu’il est en tête, Vettel transformera sa position de tête en victoire puisqu’il ne sera jamais rejoint par ses adversaires. Derrière en revanche, la compétition pour la deuxième place fut aussi serrée en course qu’elle l’est au championnat entre Hamilton, Webber, Button et Alonso. En arrivant deuxième, Hamilton signe son premier podium depuis sa victoire allemande, tandis que Webber complète le succès de Red Bull qui remporte son second titre consécutif. Ces deux pilotes nous ont offert en fin de course un spectacle de très bonne facture.

Toro Rosso fait la bonne opération

Derrière les Red Bull, McLaren et Ferrari, c’est Jaime Alguersuari qui, comme à Monza, se classe meilleur des autres en dépassant Rosberg dans le dernier tour. Avec les 6 points de sa 7e place et les 2 glanés par Buemi (9e), Toro Rosso revient à 3 points de la 7e du championnat occupée par Sauber. L’équipe Toro Rosso qui a fait rouler vendredi matin le jeune espoir français Jean-Eric Vergne, possible titulaire en 2012. Parmi les autres faits marquants du Grand Prix, mentionnons l’accident spectaculaire entre Petrov et Schumacher, qui vaudra au pilote russe 5 places de pénalités sur la grille du premier Grand Prix d’Inde de l’histoire qui se disputera dans deux semaines.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017