Excite

Grève Total: vers une pénurie d'essence?

La grève est effectivement totale. Le mouvement s’est durci depuis la fermeture envisagée du site Total de Dunkerque. Ce mardi, les raffineries atteignent leur septième jour de grève. Et ce n’est pas terminé.

Selon le syndicat CGT, Total se serait engagé à ne fermer aucune raffinerie pendant cinq ans. Voilà ce que l’on pouvait lire dans la presse ce matin: la direction 'est prête à s'engager sur un plan d'investissement sur les cinq ans qui viennent. Cela n'impliquera aucune réduction de capacités, fermeture ou vente de raffinerie sur cette période'.

Malgré tout, les raffineries restent bloquées, les syndicats attendent du gouvernement l’officialisation d’une table ronde sur l’avenir du raffinage en France et le paiement des jours de grève. La reconduction du mouvement est donc maintenue. Le dépôt de carburants ExxonMobil en Seine-Maritime a, entre autres, été bloqué.

Sept à dix jours de réserve

La situation est tout de même préoccupante. Jean-Louis Schilansky, président de l'Union française des industries pétrolières a expliqué: 'Aujourd'hui, on n'a pas de pénurie, on a autant de carburant qu'on en veut. Mais c'est vrai que si cette situation se prolonge, cette situation tendue va conduire en gros à des problèmes vers la fin de la semaine prochaine'.

Sur les douze raffineries que possèdent la France, six sont fermées. Sur 2.600 stations-service, 249 sont à court d’au moins un carburant. Total précisait: 'Ce chiffre évolue en permanence, en fonction des réapprovisionnements qui sont faits'.

Photo: Youtube (capture écran)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017