Excite

Interrogations autour des pneus Pirelli

Après 14 saisons de présence consécutives dont 6 ans de monopole, Bridgestone laisse la place à Pirelli.

Mais au terme des essais hivernaux, les pilotes expriment leurs doutes sur ces nouveaux pneus.

Une bonne expérience de la course

Le manufacturier italien n'est pas un débutant en F1, puisqu'il débute son quatrième cycle de présence dans la discipline reine du sport auto, fort de 200 Grands Prix et 43 victoires. Ces trois dernières années, Pirelli était le fournisseur exclusif du championnat du monde des rallyes.

Des gommes plus tendres

Une règle en vigueur depuis 2007 impose aux pilotes d'utiliser en course les deux spécifications sélectionnées par le manufacturier de pneus pour le Grand Prix (parmi quatre degrés de tendreté), afin d'incorporer un élément stratégique supplémentaire. Mais depuis qu'il n'y a plus qu'un seul fournisseur et donc pas de concurrence, les pneumatiques sont moins performants et plus endurants. Le problème est que l'an passé, les pilotes étaient capables de parcourir toute la course avec les pneus les plus tendres. Pirelli s'est donc vu confier la mission de concevoir quatre spécifications très différentes, avec une gamme "super tendres" très abrasive et peu endurante.

Des pilotes inquiets

À quelques jours du premier Grand Prix, une majorité de pilotes ne cache pas son inquiétude : les pneus "super tendres" et "mediums" n'étaient récemment pas encore au point, de même que les pneus pluie. Les performances des pneus les plus tendres chuteraient drastiquement en quelques tours, et on parle même de quatre arrêts par course. De plus, ces pneus ne permettraient aucune erreur et auraient un comportement peu constant. C'est sûr, il risque d'y avoir plus de dépassements et de stratégies risquées en 2011.

Photo : slitzf1 (flickr.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017