Excite

La détection systématique des Fausses plaques d'immatriculation prévue l’an prochain

La police sera bientôt équipée d'outils permettant de s'informer en temps réel de tout élément permettant de déterminer si une plaque d'immatriculation a été volée ou usurpée. Grâce à ce nouveau dispositif installé sur leur tablette informatique, les agents pourront vérifier s'il y a ou non des anomalies concernant la plaque examinée.

« Si le véhicule a été volé, l'agent verbalisateur en sera immédiatement informé. L'agent devra également rentrer, en plus de l'immatriculation, la marque et le modèle du véhicule. S'il n'y a pas de concordance avec les informations du fichier des cartes grises, le centre national de traitement rejettera aussitôt la demande de verbalisation » a expliqué Pierre-Henry Brandet, porte-parole du ministère de l'Intérieur.

C'est donc une bonne nouvelle pour les automobilistes victimes d'usurpation de plaques, aussi appelées « doublettes » dans le jargon policier. Entre 2009 et 2010, celles-ci ont augmenté de 40 %, ce qui explique la volonté du ministère d'endiguer le phénomène. En effet, ces doublettes pèsent sur des centaines d'automobilistes qui n'ont commis aucune infraction et sont indûment poursuivis par la justice. L'usurpation des plaques d'immatriculation leur causent des déboires, qui se transforment vite en un véritable enfer administratif et juridique.

Chaque année, 10 millions d'avis de PV automatisés sont adressés en France sur les 25 millions d'amendes délivrées. « Avec cet outil, nous espérons fortement réduire le nombre de PV injustifiés pour tous les agents disposant d'une tablette PVE, mais le nombre de verbalisateurs équipés dépend en partie des municipalités » a ajouté le porte-parole du ministère.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018