Excite

La lente agonie du GPL

Depuis son introduction le gaz de pétrole liquéfié a bien du mal à se faire sa place en France et ces derniers mois sont difficiles pour le GPL, pourtant il ne manque pas de qualités.

Le GPL est pourtant un carburant qui présente de nombreux avantages, il est d'ailleurs plus propre que le diesel et l'essence et rejette également moins de CO2. En plus grâce des taxes plus faibles il est le carburant le moins cher à la pompe. Sa production est aussi intéressante car il provient du raffinage du pétrole et du traitement du gaz naturel, permettant ainsi la réduction des gaz brûlés lors du raffinage, en outre l'Union Européenne parvient quasiment à subvenir à ses besoins.

Des préjugés qui ont la peau dure

Cependant en France les préjugés ont la peau dure et pour nombre d'automobilistes le GPL est dangereux, peut exploser, l'accès aux parkings souterrain est interdit et cela abime plus vite le moteur. Que des fausses idées qui nuisent depuis des années au développement du GPL en France. Pourtant de nombreux autres pays européens comme l'Allemagne, la Pologne, et l'Italie ont largement adopté ce carburant bon marché.

Le coup de grâce vient de l'état

Ces dernière années avec la forte hausse des coups du pétrole le GPL était en forte progression, mais l'abandon de la prime de 2000€ en janvier dernier est venu mettre un terme à l'augmentation du parc automobile GPL. L'an dernier au mois d'avril 3006 Dacia Sandero GPL se sont vendues, cette année seulement 55, et ce phénomène touche tous les constructeurs. Le deuxième coup dur vient des constructeurs eux mêmes qui depuis le début de l'année ne proposent plus beaucoup de modèles équipés de ce type de carburation de peur de ne plus les vendre. Cette situation laisse présager une disparition proche de l'offre GPL des constructeurs.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018