Excite

La paille, futur des biocarburants?

Il y a quelques années encore, le bioéthanol était considéré comme le carburant du futur. Exploiter la matière végétale afin de faire avancer les automobiles constituait aux yeux de nombreuses personnes une alternative durable et non polluante à l'essence et au diesel. Depuis, le soufflé est retombé bien bas et les agro-carburants sont tombés en disgrâce. En effet, de nombreux scientifiques et associations de défense de l'environnement critiquent le recours au maïs ou à la canne à sucre pour fabriquer du carburant, alors que les besoins alimentaires ne sont pas couverts à l'échelle planétaire.

Toutefois, l'arrivée d'une seconde génération de bioéthanol pourrait faire taire ce débat « nourriture contre carburant ». Contrairement à la pratique actuelle, l'idée est de se contenter d'utiliser la partie non comestible des plantes. Ainsi, le groupe de spécialités chimiques Clariant est aux avant-postes de ce nouveau mouvement technologique avec un procédé innovant de production de bioéthanol, appelé sunliquid. Cette méthode permet d'extraire, via une réaction chimique, le sucre des résidus végétaux tels que la paille de maïs ou de blé. Dans la foulée, l'entreprise peut produire le précieux bioéthanol liquide.

La technique est actuellement testée et Clariant espère pouvoir la mettre sur le marché prochainement. « Nous sommes déjà en discussion avec plusieurs partenaires », a précisé André Koltermann, chef de la division biotechnologie et énergies renouvelables du groupe. Le responsable de Clariant est convaincu du potentiel de cette deuxième génération d'agro-carburants, issue de matières premières qui ne doivent pas être spécialement cultivées à cet effet. Il assène : « Nous pouvons remplir à la fois les réservoirs et les assiettes ». A voir.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2019