Excite

La petite histoire du WRC

Le WRC suscite aujourd’hui un grand engouement. Il compte parmi les compétitions les plus prestigieuses organisées par la Fédération internationale de l’automobile, et focalise l’attention de tous les fans de rallye. Ce championnat n’a cessé d’évoluer depuis sa création, et est devenu un événement sportif de premier plan.

La première édition du championnat du monde des rallyes a eu lieu en 1973. Elle fut remportée par la Lancia Stratos HF, une voiture qui allait dominer les trois championnats suivants. C’est la Fiat 131 Abarth qui prit la relève par la suite, en remportant, elle aussi, trois titres. Au début des années 80, la FIA créa une nouvelle catégorie réservée aux voitures puissantes. Baptisée Groupe B, elle regroupa des voitures performantes qui allaient donner au rallye ses lettres de noblesse.

Jusqu’en 1986, ces voitures de rallye ont gratifié le public d’un spectacle de qualité. Les Audi Quattro S1, les Lancia Delta S4, et les Opel Manta 400 sont quelques uns des modèles qui ont écrit les plus belles pages du WRC. Mais suite aux accidents qui ont coûté la vie à de nombreux spectateurs et pilotes, la FIA a décidé de supprimer cette catégorie.

Aujourd’hui, toutes les voitures engagées dans le WRC sont équipées d’un moteur bridé, dont la puissance est limitée à 300 ch. Les dernières éditions du WRC ont été remportées par Sébastien Loeb, un pilote surdoué qui, au volant de sa Citroën C4, règne sans partage sur ce championnat depuis 2004. En 2010, Sébastien Loeb a décroché son septième titre de champion du monde.

Photo : cmonville (flickr.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017