Excite

La plaque minéralogique écran testée en Californie

Après le tableau de bord et les loisirs des passagers, c'est désormais la plaque d'immatriculation qui pourrait laisser place à un écran numérique. Un test va être lancé en Californie.

En effet, le Sénat californien vient de voter une loi qui va permettre un test grandeur nature de plaques minéralogiques électroniques. Celui-ci devrait concerner 0,5% des véhicules en circulation dans l’État et intervenir avant janvier 2017.

Avantage pour ces plaques d'immatriculation digitales: elles pourraient être mises à jour à distance, d'où des économies sur les frais d'envoi des vignettes que les propriétaires d'automobiles aux États-Unis doivent apposer sur les plaques. Le site internet Futura-sciences estime ces frais d'envois à 20 millions de dollars par an (environ 15 millions d’euros), pris en charge par le Department of Motor Vehicles (DMV) californien.

Mais les plaques minéralogiques électroniques, qui seraient de même taille que les actuelles en métal, pourraient également fournir d'autres informations. Ainsi, cette vignette envoyée par le DMV de chaque État a une durée de vie limitée. Actuellement, les policiers doivent examiner de près la plaque pour contrôler la date d'expiration. La plaque électronique enverrait cette donnée au DMV et afficherait le message en grand sur la plaque afin d'attirer l'attention des forces de l'ordre.

De même, la situation du propriétaire de la voiture concernant son permis de conduire ou son assurance pourraient également être transmise aux autorités compétentes. Un système de géo-localisation pourrait même être intégré, afin de faciliter la poursuite par les forces de l'ordre en cas de vol voire d'enlèvement.

Toutefois, cette transmission de données privées pose la question de la confidentialité des données. Et qui dit système numérique dit risque de piratage. Des questions auxquelles l'entreprise choisie devra répondre.

Et même si une entreprise californienne, Smart Plate Mobile, est déjà associée au test, ce choix se fera suivant un appel d'offres. Sans compter qu'il faudra l'accord du gouverneur de l’État de Californie avant de lancer l'expérimentation.

Enfin, une dernière fonctionnalité de ces nouvelles plaques risque de faire débat. Le modèle proposé actuellement par Smart Plate Mobile permet de diffuser des messages publicitaires sur les écrans quand le véhicule est à l'arrêt depuis plus de quatre secondes. Pendant la période de test cependant, la publicité ne serait pas activée.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2021