Excite

Les dangers du téléphone au volant

Internet et les autres moyens de communications ont envahi notre vie quotidienne. Suivant cette tendance, les constructeurs automobiles n’ont pas hésité à équiper leurs véhicules de fonctions communicantes comme le Bluetooth ou le GPS. Si téléphoner en voiture est interdit et sanctionné par des pertes de points et des amendes, on considère que 40% des conducteurs téléphonent sans kit main libre. Les conséquences sont lourdes puisque le nombre d’accidents corporels, dus aux communications reste important: 7.230 en 2009 en France.

C’est ce qui a poussé la Sécurité routière à demander à l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) et à l’Ifsttar (Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux) de réaliser une étude sur les dangers des téléphones mobiles au volant. Ce travail a porté sur l’examen de quelques 400 documents issus de la littérature scientifique mondiale. Il s’est également appuyé sur l’audition de 11 experts parmi lesquels des chercheurs, des représentants de constructeurs, des opérateurs mobiles et de l’assurance maladie.

Selon les résultats de cette étude, l’utilisation d’un téléphone mobile – même avec un kit main libre - ou d’un écran tactile réduit dans une proportion importante l’attention que doit porter le conducteur à la route. Pour la Sécurité routière, les nouvelles habitudes de communication qui transforment un véhicule en bureau mobile pour les professionnels ou la tendance des plus jeunes à envoyer des SMS, laissent présager une forte augmentation des risques d'accident dans les années à venir.

Source Photo : Chris Cowin (flickr.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017