Excite

Les flops du Grand Prix de Chine

Le Grand Prix de Chine 2011 fut un excellent cru. Une course disputée, des F1 fiables et des pilotes à la limite.

Dans cette frénésie quasi-générale, deux équipes ne sont pas du tout au niveau où elles devraient être en ce début de saison et lors de cette course de Shanghai en particulier. Williams et Virgin sont les déceptions du jour.

La descente aux enfers de Williams

Il est loin le temps où l'équipe régnait sur la F1, enchainant victoires et titres de champion du monde. Mais après plusieurs saisons en demi-teinte et surtout sans victoire, Williams fondait de grands espoirs pour 2011. Hélas, l'équipe est loin du compte en ce début de saison : aucune voiture à l'arrivée durant les deux premiers Grands Prix, et course anonyme en Chine de Barrichello, 13e, et Maldonado, 18e seulement et battu par la Lotus de Kovalainen. On parle de remaniement chez Williams, peut-être même au sein de la direction technique jugée trop conservatrice. Les prochains jours risquent d'être houleux dans l'équipe aux 113 victoires.

Virgin attend sa première fois

Richard Branson sur les photos des vainqueurs, c'était en 2009 quand Virgin était sponsor principal de Brawn GP. Puis le milliardaire a préféré monter sa propre équipe, ce qui est tout à son honneur. Mais pour quel résultat ?

Virgin a un budget extrêmement faible et s'évertue à vouloir produire une F1 par ordinateur uniquement (CAO) sans utiliser de soufflerie. Résultat : elles se qualifient de justesse dans les 107% et se font même ramarrer par des HRT arrivées au premier Grand Prix en kit. Timo Glock, le pilote leader de l'équipe, perd déjà patience et semble désabusé. Pourquoi Branson n'investit pas davantage dans son équipe ? À ce rythme, Virgin va rejoindre rapidement le cimetière des équipes éphémères de la F1.

Photo : D@LY3D (flickr.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017