Excite

Les jeunes et l'alcool au volant

Les accidents de la route sont encore et toujours la première cause de mortalité chez les 18/25 ans.

Bonnes nouvelles

Le Ministre Jean-Louis Borloo avait pourtant annoncé de bonnes nouvelles, avec le recul de 25,2% de la mortalité routière en septembre 2008. La 5e nuit des capitaines de soirée se déroulait juste après. Mais le site Caradisiac a dévoilé les résultats d'une enquête qui met tout par-terre.

L'enquête

Une enquête de la Prévention Routière associée à la FFSA (Fédération Française des Sociétés d'Assurance) révèle que les jeunes Européens ne peuvent s'empêcher de jouer avec les limites légales des taux d'alcoolémie.

5051 possesseurs d'un permis de conduire âgés entre 18 et 25 ans ont répondu à l'enquête menée en Allemagne, Espagne, France, Italie, Pays-Bas, Pologne, Royaume-Uni et Suède.

Dans ces pays, les 18/24 ans composent 8,5% de la population totale, représentaient 22% des tués et 22% des blessés en 2007, dont 38% de ces accidents sont dûs à l’alcool.

Sans grande surprise, les Polonais avouent boire le plus, à 92%, largement devant le Royaume-Uni et les Pays-Bas, à 85%. La France (78%) et l’Italie (71%) ne font pas partie des plus gros consommateurs, même occasionnellement comme il était demandé dans le questionnaire.

Vers la zéro tolérance

Le problème est qu'en France comme en Italie, 16% des jeunes interrogés ont avoué avoir conduit après avoir bu un ou deux verres. La France et l'Italie décrochent la palme dans ce questionnaire. En Suède, où l'on boit en grosses quantités, le conducteur du retour de soirée n'est pas le même que celui de l'aller, dans 70% des cas. En France, ils ne sont que 41%, 53% en Italie.

Certains ne voient là qu'une seule solution au problème, la plus radicale: la zéro tolérance au volant et des contrôles systématiques.

Photo: Flickr

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017