Excite

Les nouvelles immatriculations reportées

Prévues au 1er janvier, les plaques d’immatriculation sortiront trois mois et demi plus tard. En cause, la crise économique actuelle. Les constructeurs s’inquiètent de son impact sur les concessions. Souhaitant que ce soit ressenti comme un atout et non une contrainte, ils ne préfèrent pas être pris au dépourvu par les formalités administratives.

Car dans le nouveau système de plaque attribuée à vie au véhicule, ce n’est plus la préfecture qui enregistre les formalités d’immatriculation mais bien le concessionnaire. C’est l’une des deux concessions faite par le gouvernement sur ce dossier. La deuxième étant l’acceptation, fin octobre dernier, "que les nouvelles plaques portent le numéro du département", si cher à l’automobiliste.

Xavier Fels, président du Comité des constructeurs français d’automobiles a eu gain de cause. Le 15 avril, toutes les anciennes plaques pour les véhicules neufs iront au rebus pour laisser place au modèle AA-123-AA. "Il est essentiel que les collaborateurs de nos réseaux de distribution puissent se consacrer entièrement à la vente des véhicules et à l'exploitation de ces mesures incitatives afin de permettre au plan de relance de produire son plein effet, s'agissant de notre secteur", a-t-il indiqué à l’AFP, vendredi 12 décembre.

Cette demande du Comité est en lien direct avec la prime à la casse de 1 000 euros, du plan de relance économique. Les concessionnaires tout comme les distributeurs sont conscients de la surcharge de travail qui les attend. Il paraît usuel d’introduire en plus, les nouvelles plaques à ce moment-là. En accord, Michèle Alliot-Marie "a fait procéder à une évaluation par ses services des conséquences d'un tel report et qu'il est apparu que les problèmes inhérents à la prolongation du système d'immatriculation actuel sont certes réels, mais pas insurmontables".

Photo: express.fr

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017