Excite

Les ventes de voiture en chute libre

Toutes les marques ne sont pourtant pas logées à la même enseigne. Le groupe Renault s’en sort un peu mieux avec une progression des ventes de 2,3% alors que le marché global des ventes aux particuliers chute de 14% en novembre.

Un coup économiquement dur pour la France, véritable défi pour les constructeurs. En un an, PSA Peugeot-Citroën a perdu des acquéreurs de véhicules neufs: moins 17,1% des ventes. La marque au losange se stabilise avec une légère hausse, mais sans réelle victoire sur le marché. Carlos Ghosn, patron du groupe a indiqué lundi 1er décembre que "les destructions d'emplois seront massives dans les pays qui n'aideront pas rapidement le secteur automobile à se financer".

Un appel du pied à Nicolas Sarkozy pour trouver un plan de soutien au marché automobile actuel. Carlos Goshn souhaiterait "des prêts à long terme à des taux raisonnables", utiles pour relancer les ventes plutôt qu’une simple distribution d’argent aux constructeurs, les plus faibles économiques. Il plaide pour une équité dans les soutiens, autant aux grands groupes qu’aux plus petits.

Que peut-on attendre du gouvernement?

Nicolas Sarkozy doit présenter, dans quelques jours, son "plan de soutien très puissant à l'activité économique". Mais le chef de l’Etat aurait tendance à vouloir aider le secteur de l’automobile "à l'ancienne", avec un plan de sauvetage qui ne cadrerait pas avec la Commission européenne. Celle-ci ne veut pas que les Etats réagissent à la crise financière individuellement, mais au contraire administrer comme se fut le cas fin novembre, 5 milliards d’euros à la production de voitures plus écologiques.

Les marques françaises semblent quelque peu épargnées par la chute des ventes avec moins 9,7% pour le mois de novembre alors que les marques étrangères sont à moins 18,5%.

Photo: AFP

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017