Excite

Les voitures connectées au secours des conducteurs

Demander à sa voiture d'aller se garer seule ou bien lire son journal tout en étant au volant... Ces rêves pourraient bientôt devenir réalité avec les innovations présentées dernièrement au salon de l'automobile de Francfort.

Ainsi, l'allemand Daimler, fabricant des Mercedes-Benz, avec sa voiture expérimentale S 500 Intelligent Drive. Celle-ci a parcouru en août 100 kilomètres dans la région du Bade-Wurtemberg sans intervention humaine, en présence de feux, de ronds-points, de piétons ou encore de tramways.

Et cela avec des techniques proches de celles proposées aujourd'hui dans certains de ses modèles de série, souligne Thomas Weber, le chef de la recherche du groupe. « Mon estimation, quand je vois ce que nous avons atteint, c'est qu'il sera possible de voyager dans une Mercedes autonome en 2020 », a-t-il déclaré. Le constructeur de Stuttgart propose déjà une fonction de pilotage automatique à basse vitesse dans sa Classe S, qui permet au conducteur de lâcher les pédales et le volant dans les embouteillages en dessous de 30 km/heure.

D’autres constructeurs espèrent améliorer le confort du conducteur en lui permettant de profiter d'un trajet ou de bouchons pour bouquiner, téléphoner, surfer sur internet ou faire une sieste. Leur argument étant paradoxalement la sécurité.

« L'humain est à l'origine de 90% des accidents de la route», rappelle Wolf-Henning Scheider, porte-parole de la division de technique automobile de Bosch, qui dévoile au salon une voiture autonome testée sur les autoroutes allemandes. Avec les avancées actuelles en matière d'aide au conducteur, l'utopie de la voiture autonome semble plus que jamais à portée de main.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017