Excite

Mercedes-Benz C111, la première supercar

Si personne ou presque ne se souvient de la C111, c'est relativement injuste car cette Mercedes, qui était un peu plus qu'un concept puisque produit en toute petite série avec diverses motorisations, est considérée comme la première supercar. Bien sûr, nombre de #Ferrari ou #Lamborghini pouvaient être considérées avant elle comme des supercars mais ce terme désignait une voiture très haut de gamme et très sportive fabriquée par un grand constructeur et non par des artisans spécialisés.

Révélée au salon de Francfort 1969, cette C111 se distinguait par sa mécanique non conventionnelle puisqu'elle avait comme moteur un tri-rotor Wankel, le même genre de mécanique qui permettra à Mazda de gagner les 24 heures du Mans en 1991 avec la 787B. Les portes papillon étaient un autre apport original, mais pas chez Mercedes où la Gullwing était déjà passée par là et la carrosserie en fibre de verre achevait de faire un engin à part de cette C111.

Au salon de Genève 1970, le moteur change une première fois mais reste Wankel en passant au quadri-rotor qui crachait quand même 330 ch. L'autre évolution encore plus marquante se révéla sous le nom C111 IID, le D étant pour diesel, une révolution pour une voiture de sport à l'époque et même maintenant dans le cas d'une supercar. C'est un cinq cylindres en ligne qui officiait sous le capot, issue de la Classe E mais il s'était sévèrement musclé en passant à l'arrière de la C111. Gros turbo et culasse à 4 soupapes par cylindres assurait 190 ch, remarquable pour un mazout de l'époque.

La C111 fera encore mieux avec la version III en poussant le diesel à 230 ch dans le but de battre des records de vitesses sur l'anneau de Nardo en Italie. Mais la C111 n'en restera pas là et délaissera le diesel pour revenir à une mécanique plus conventionnelle mais splendide, un gros V8 essence de 4.8 litres et 550 ch qui lui permettait d'établir un nouveau record de vitesses en atteignant le chiffre hallucinant de 403.978 km/h en pointe, une vitesse que n'atteignent même pas les protos du Mans et encore moins les Formule 1.

N'espérez pas pour autant mettre la main sur l'un des 12 exemplaires existants, ils sont tous la propriété de Mercedes.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017