Excite

Peugeot 308 SW : retour à la tradition

Si la berline 308 nouvelle génération changeait tout ou presque, il n'en va pas de même pour le break qui reste classique dans la forme.

Carrosserie ô combien importante chez Peugeot où le break est une tradition bien ancrée, la version SW de la 308 a une descendance avec la nouvelle génération, ce qui n'est plus le cas pour la 208, qui a préféré le mini-SUV au déménageur.

Seulement, la 308 avait déjà son pendant SW avec le 3008 et les volumes de ventes des breaks compacts sont tout autres que pour les citadines. Dans ces conditions, il n'était guère étonnant que la 308 soit déclinée en SW, la dénomination pour les breaks chez Peugeot.

Et ce 308 SW ne peut nier qu'il est une Peugeot tant la ressemblance à l'arrière est flagrante avec son grand frère 508. Plus classique dans la forme que la berline qui changeait tout, on remarque quand même que ce break est nettement moins haut que son prédécesseur.

La voiture s'allongeant de 8 cm par rapport à la précédente génération, les passagers arrières devraient trouver leurs aises, tout comme les bagages. Le dossier de la banquette, fractionnable en 1/3-2/3, est rabattable à partir du coffre et le volume peut être compartimenté, en option, à l'aide d'un système de rails intégrés au plancher, presque totalement plat.

Techniquement, ce SW est identique à la berline. Toutefois, le 1.6l THP de 125 ch ne devrait pas survivre longtemps, lui qui a été présenté sur la berline mais dérivait d'une mécanique maintenant ancienne. Il devrait être avantageusement remplacé par la déclinaison turbo du 3 cylindres 1.2l VTi déjà installé sous le capot de la berline et de la 208 en version atmosphérique.

Dopé par son petit turbo à géométrie variable, il devrait développer 110 ou 130 ch, suivant la version choisie. Le break bénéficiera également de diesels BlueHDi, conformes à la norme de dépollution Euro 6 et développant entre 120 et 150 ch minimum. La variante la plus sobre annonce des émissions de seulement 85 g de CO2 par km, ce qui donne droit à un bonus fiscal de 150 € en 2014. En option, une boîte automatique à six rapports remplacera la peu convaincante boîte robotisée à simple embrayage, Peugeot ayant abandonné l'étude d'une boîte à double embrayage, trop onéreuse à produire. Les premières livraisons sont prévues pour le printemps prochain.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017