Excite

Les Vintage Cars de Cuba

Faisant écho à notre article sur la réconciliation entre Cuba et les USA, une visite en images d'une des particularités de ce pays s'impose.
En janvier 2011, la première compétition automobile eu lieu à Cuba. On estime que l'île abrite au moins 60 000 véhicules, un véritable eldorado pour les collectionneurs !
L'embargo américain a débuté en 1952 et concernait non seulement les voitures mais aussi les pièces détachées, ce qui explique les trésors d'ingéniosité que doivent déployer les propriétaires des voitures
L'embargo américain a débuté en 1952 et concernait non seulement les voitures mais aussi les pièces détachées, ce qui explique les trésors d'ingéniosité que doivent déployer les propriétaires des voitures
On trouve quand même à Cuba des voitures soviétiques, comme cette Chaïka. Bien sûr, ce modèle servait exclusivement à Fidel Castro pour ses déplacements officielles
Fidel Castro a accédé au pouvoir à Cuba en 1959, mettant ainsi fin à la révolution du pays
Pour l'entretien des taxis, le système D s'impose : Coca Cola (eh oui !) à la place du lubrifiant, shampoing à la place du liquide de frein et du dentifrice comme polish
Pour l'entretien des taxis, le système D s'impose : Coca Cola (eh oui !) à la place du lubrifiant, shampoing à la place du liquide de frein et du dentifrice comme polish
Certaines voitures sont vraiment dans un triste état. Si les USA arrêtent leur embargo, une voiture de ce type se vendra facilement 14 000 $, à mettre en parallèle avec les 20 $ de salaire moyen mensuel...
Les résidents étrangers sont également en mesure d'acheter ou d'importer jusqu'à deux véhicules d'après une loi promulguée par Raoul Castro
Certains modèles sont vraiment superbes (comme la mariée !) et sont très bien entretenus. Là encore, c'est un particulier qui prête sa voiture pour ce mariage car, avec un salaire moyen mensuel de 20 $ et un litre d'essence à 4.50 $ le gallon (soit 3.7 litres), il est facile de comprendre pourquoi...
Si Cuba abrite autant de voitures américaines anciennes, c'est qu'elles ont été laissées sur place lors du retrait des troupes américaines de l'île il y a longtemps. Les importations de voitures étant interdites depuis, les vieilles gloires sont retapées autant que faire se peut
Les citoyens qui avaient acheté et enregistré des voitures américaines pour un usage privé avant la révolution ont été autorisés à garder leurs véhicules alors que le gouvernement a importé bon nombre de voitures soviétiques
Les taxis à Cuba sont tous privés, le gouvernement délivrant des licences aux particuliers
La plupart des voitures cubaines sont américaines, c'est paradoxal et de plus très anciennes, le coût de possession d'un véhicule et l'impossibilité de contracter un crédit sur l'île expliquant cela
En septembre 2011, le président cubain Raul Castro a promulgué une loi permettant aux citoyens d'acheter et de vendre des voitures légalement. A condition qu'il y en est, l'importation étant interdite sur l'île...
Ces vieilles gloires sont vraiment increvables comme ici lors de l'ouragan Rita en 2005. Le coût de la conduite est telle à Cuba qu'il crée un besoin financier pour le conducteur qui transforme souvent sa voiture en taxi cladestin
Ces vieilles gloires sont vraiment increvables comme ici lors de l'ouragan Rita en 2005. Le coût de la conduite est telle à Cuba qu'il crée un besoin financier pour le conducteur qui transforme souvent sa voiture en taxi cladestin

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017