Excite

Pourquoi les taxis de New York sont jaunes

C’est en juillet 1897 que la première compagnie de taxis s’installe à New York. L’Electric Carriage and Wagon Company dispose alors de douze taxis électriques et prospère jusqu’en 1907, lorsqu’un incendie ravage 300 de ses véhicules. La société s’effondre.

Les New-Yorkais redécouvrent alors les joies du transport en calèche, jusqu’à ce que l’homme d’affaires Harry N. Allen décide de lancer quelques mois plus tard un service de taxi à New York, après avoir payé cinq dollars pour un voyage d’1,21 km. Il décide alors de faire payer le trajet au «mile» et lance la New York Taxicab Company.

C’est de France, pays alors réputé pour la qualité de ses automobiles, qu’Harry N. Allen fait importer 65 voitures à essence. En 1908, la New York Taxicab Company comptait 700 taxis. Les taxis sont alors rouges et verts. Au début du siècle toutefois, John Hertz, le fondateur de la Yellow Cab Company en 1915 à Chicago, peint sa flotte de taxis et de location puis ses camions jaune vif, car une étude de l’Université de la ville du Michigan avait démontré que «le jaune est la couleur la plus facile à repérer de loin».

Le succès de la Yellow Cab Company ne se cantonne pas à la seule ville de Chicago et bientôt, l’homme d’affaires achète également des compagnies de taxi à Minneapolis, New York City, et à Pittsburgh. Les taxis jaunes se répandent alors en Amérique du Nord. Rendons à César ce qui est à César : c’est donc bien à John Hertz qu’on doit la couleur des taxis.

L’histoire des taxis jaune n’est pas prête de s’éteindre puisqu’une loi votée en 1967 impose désormais à tous les «Medaillon Taxis», le nom officiel donné aux taxis agréés, une carrosserie de couleur jaune.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2019