Excite

Renault Espace 5 : uniquement en noir et blanc

Le concept-car s'appelait X-Space mais souhaitons que son nom commercial soit tout simplement Espace 5.

Ce prototype de salon était présenté uniquement dans le but d'habituer la future clientèle de cet engin à ses formes. Sorte de croisement entre un Avantime de sinistre mémoire et un Grand Scenic actuel, ses formes ne faisaient pas chavirer les coeurs mais étaient parfaitement convaincantes dans le cadre d'un passage à la série.

La photo de tête le confirme : elle est issue d'une fuite (organisée ou pas par Renault...) qui s'est produite lors d'un dépôt de brevet et révélé par le site bien nommé Autofilou. Noir et blanc, ce futur haut de gamme, plus crédible qu'une fadasse Latitude, montre bien ce que sera le sommet des modèles Renault.

Car s'il est un engin qui a révolutionné l'automobile, c'est bien l'Espace premier du nom qui s'inspirait pourtant du premier Voyager de Chrysler. Mais à cette époque aux USA, cela s'appelait un van et nom un monospace.

Revenons à nos Espaces : ce X-Space, appelons-le quand même comme cela car il est hélas probable que ce soit son nom commercial, sera bien le successeur de l'Espace 4 et aura droit à son look de Grand Scenic au toit surbaissé.

Si l'esthétique est attirante, elle est bien moins ravageuse que celle de la Clio 4 qui se vend surtout sur ce critère. Espérons seulement que la finition du X-Space soit d'un tout autre niveau de "celle-qui-a-tout-d-une-grande".

Comme il se doit, ce X-Renault aura droit à un léger parfum de SUV, si à la mode ces temps-ci : bas de caisse noirs et sabot couleur aluminium. Ce sera tout ce qui évoquera le monde du SUV car il ne sera pas question d'une transmission à quatre roues motrices.

Il ne sera pas non plus question de moteurs V6 ou V8, ceux-ci n'étant plus en odeur de sainteté chez les constructeurs généralistes à cause des normes environnementales de plus en plus sévères. Ce sera 4 cylindres à tous les étages, tous turbos à plusieurs étages également, que ce soit en essence ou en diesel.

La motorisation la plus adaptée à ce gros bébé sera sûrement le récent 4 cylindres 1.6l dCi à double turbo de 160 ch, conforme à celui qui était installé sous le capot du concept. Seule différence, il développait théoriquement 180 ch dans le prototype.

Pour terminer, consolons-nous en pensant que cette mécanique, à simple ou double turbo, sera elle aussi utilisée par Mercedes pour de futures modèles. La coopération technique a du bon parfois !

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017