Excite

Renault Twingo 3 : retour aux sources

En présentant officiellement les photos de sa Twingo 3, Renault confirme un double retour aux sources pour sa mini-citadine fétiche qui fait oublier facilement sa fade devancière.

Si le second opus de la Twingo a été une réussite commerciale, c'est surtout grâce à son offre moteur diversifiée, incluant le diesel, et à ses prix soutenus par de généreuses ristournes plus que par sa personnalité, bien trop fade face à la silhouette devenue culte de la première génération.

Heureusement, pour cette troisième génération, Renault a retenu la leçon et nous offre même un double retour aux sources réjouissant. Le premier concerne la plastique de la star qui est à nouveau très désirable, malgré son profile rappelant furieusement celui de la Fiat 500. Heureusement, cette ressemblance s'arrête là et le reste de la voiture évoque la Renault 5, ce qui ravira bon nombre de nostalgique de la supercar.

Le second retour aux sources est le moteur arrière, que l'on avait plus vu en grande série chez le Losange depuis la 4cv ! Cette architecture a été dictée par l'étude commune de la Twingo 3 et des futures Smart Fortwo et Forfour, suite à l'accord entre Daimler et Renault. Cependant, les ingénieurs du constructeur français avait déjà considéré cette disposition avant l'accord entre les deux constructeurs, notamment pour les avantages qu'elle apporte en termes d'habitabilité.

L'autre avantage de cette architecture est d'apporter un second coffre à l'avant même si la banquette arrière ne sera plus coulissante, une disposition interdite par l'emplacement du moteur.

Autre révolution pour cette Twingo, elle sera cette fois uniquement commercialisée en cinq portes et n'accueillera plus de diesel sous son capot, ce type de mécanique étant devenue bien trop difficile à rentabiliser sous le capot d'une mini-citadine. De plus, il fallait obligatoirement étudier une mécanique spécifique du fait de son emplacement et cela araut coûté bien trop cher, même en s'y mettant à deux !

Concernant la mécanique disponible au lancement commercial, il s'agit du trois cylindres Energy de 0.9 litre suralimenté, déjà installé sous les capots des Clio 4, Captur, Dacia Sandero et Logan. Toutefois, il a été profondément revu pour se glisser à l'arrière de la Twingo puisque le bloc moteur est inédit et incliné à 49 degrés.

Outre la version turbo de 90 ch, ce moteur sera proposé dans une version atmosphérique de 65 ch et dans une évolution suralimentée de 110 ch, en attendant une définition encore plus puissante pour la future version RS.

Comme pour la Clio 4, cette Twingo, qui lorgne ouvertement vers le segment des citadines dites Premium comme les Fiat 500, Opel Adam ou Mini, sera personnalisable à l'envi via de nombreux stickers de carrosserie, une planche de bord couleur carrosserie et même un large toit ouvrant en toile.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017