Excite

Sarcelles veut son GP de France en 2010

On défend ses chances en banlieue nord contre Magny-Cours 2, Disneyland Paris et Melun.

Pourquoi Sarcelles?

Le pilote Jean-Pierre Beltoise est l'un des fervents défenseurs du dossier de Sarcelles, sous-préfecture du Val d'Oise. Située à seulement 15 km de Paris, proche de Roissy et de Chantilly, la première banlieue parisienne à avoir édifié de grands ensembles habitables dans les années 50 fait valoir de nombreux atouts pour accueillir le Grand Prix de France de Formule 1 en 2010.

La population de Sarcelles a été multipliée par 10 depuis 1946 et a besoin d'un grand projet pour se donner une autre image que celle de banlieue dortoir.

Commune de gauche

Patrie de Dominique Strauss-Kahn, Sarcelles est devenue sous-préfecture sous l'impulsion de Jean-Pierre Chevènement. Fermement ancrée à gauche, la commune aura probablement du mal à séduire un Bernie Ecclestone, patron de la FIA, qui a récemment attribué son Grand Prix à la ville espagnole de Valence après que celle-ci ait tenu sa promesse de faire élire un homme de droite aux élections municipales.

Face à Disneyland et Magny-Cours

Les concurrents de poids au projet de Sarcelles comptent Disneyland Paris et Magny-Cours 2. Le premier a déjà un projet de circuit et un supporter influent, Alain Prost, alors que Sarcelles n'a pas précisé encore qui seraient les financiers du projet ni ébauché le moindre tracé.

Le dossier «Pôle Val de France» doit garantir d'ici le 15 octobre 100 millions d'euros pour le circuit de F1 et 700 millions pour un grand projet d'aménagement qui créerait des emplois.

Le dernier Grand-Prix de France sur l'actuelle piste de Magny-Cours, en Bourgogne, qui a remplacé le Castellet en 1991, aura lieu le 28 juin 2009. Le circuit et ses infrastructures doivent ensuite être entièrement rénovés.

Photo (l'entrée des stands à Magny-Cours): Flickr

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017