Excite

Sécurité routière les mauvais chiffres de janvier

Après une année 2010 record, marquant une baisse significative de la mortalité sur les routes de France, le mois de janvier semble compromettre les efforts réalisés.

320 personnes sont mortes sur les routes en janvier 2011, contre 267 l'an passé, soit une augmentation de 21%. Et ces chiffres tombent mal, ils coïncident juste avec l'adoption au parlement de la loi Loppsi 2, qui opte pour assouplissement du permis de conduire à points. Il n'en fallait pas plus pour créer la polémique.

Hypocrisie et propagande

Pour les associations de défense de la sécurité routière, ces mauvais chiffres sont directement imputables à l'adoption de cette loi, et à la politique du gouvernement. Cela reflète une certaine hypocrisie, car ils ne cherchent même pas à savoir si un facteur externe aurait pu influencer ces chiffres, comme la météo par exemple.

Car à l'instar du mois de novembre et de décembre dernier, le mois de janvier 2010 avait été particulièrement neigeux, contraignant nombre d'automobilistes à délaisser leurs véhicules, ou à rouler à faible allure. Ce qui a pour effet d'abaisser la mortalité routière. Alors qu'en janvier 2011 ce ne fût pas le cas, il en résulte donc une mortalité plus proche d'un mois habituel de l'année 2010 avec environ 333 morts.

On peut d'ailleurs se demander si les bons chiffres de 2010 ne sont pas liés aux forts épisodes neigeux de janvier, novembre et décembre. Mais cela semble échapper à certains apôtres de la sécurité routière plus préoccupés par les chiffres que par la réalité des faits.

Photo: FxJ (Wikimedia.org)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018