Excite

Suzuki Ignis 2016

Après Baleno, Suzuki ressort du placard une autre appellation disparue chez le constructeur japonais. L'Ignis, qui a cessé sa carrière en 2008, était une sorte de break mâtiné de monospace avec une garde au sol surélevée, que l'on pourrait considéré comme le précurseur des SUV urbains style Peugeot 2008 ou Renault Captur.

L'Ignis de 2016 ne boxe plus dans la catégorie et se présente plutôt comme un SUV citadin, autant dire une citadine qui a adopté le look SUV. En attendant que Renault se décide à importer en Europe sous le badge Dacia son adorable Kwid, l'Ignis cru 2016 a un boulevard devant elle en étant la seule proposition de son segment naissant.

Pour mieux appuyer ses dires, une version typée baroudeuse existe déjà sous forme de concept et prouve que cette Ignis lorgne plus sur le segment des SUV que sur celui des mini-citadines. Son look adorable devrait faire tourner les têtes et lui assurer un joli succès auprès de la clientèle féminine, comme arrive si bien à le faire la Swift du même constructeur, même si l'Ignis aborde un intérieur certes moderne avec sa grande tablette tactile mais un peu triste dans sa version de base.

Élaborée sur la plate-forme technique de la nouvelle Baleno, l'Ignis se contentera d'être une traction et ne proposera vraisemblablement pas 4 roues motrices. Elle devrait également reprendre la mécanique de sa grande soeur, un inédit 3 cylindres turbo-essence à injection directe de 1 litre de cylindrée dérivé du 3 cylindres atmosphérique inauguré sous le capot de la Celerio.

On ne sait en revanche pas si l'Ignis disposera du système d'hybridation légère prévu sur la Baleno qui se présente sous la forme d’un alterno-démarreur capable d’apporter un surcroît de puissance au moteur thermique lors des accélérations. En revanche, il est acquis que l'Ignis se passera de diesel, à l'instar de nombreuses mini-citadines, pour ne pas dire la majorité d'entre elles.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2019