Excite

Voiture sans permis, les mineurs urbains creusent le marché

Dans les couches urbaines et favorisées de la société, dès 16 ans, de plus en plus de jeunes optent pour une voiture sans permis. Les voitures sans permis offrent davantage de sécurité que les scooters, ce qui rallient les parents au désir des jeunes.

Si le marché des voitures sans permis— également appelées "voiturettes"— trouve essentiellement son public cible chez les personnes âgées (et/ou handicapées) rurales cherchant à développer autonomie et mobilité, de plus en plus de jeunes citadins âgés de plus de 16 ans se tournent vers la voiture sans permis.

La part des jeunes urbains sur le marché de la voiture sans permis a augmenté de 17% sur deux ans. Elle représente désormais 8%.

La voiture sans permis apporte plus de sécurité aux jeunes qu'un scooter, pour un prix moyen seulement 2,5 fois supérieur. Ce rapport est de nature à faire pencher les parents aussi du côté de la voiture sans permis pour les jeunes dès 16 ans.

Du côté de la contrainte, la conduite d'une voiture sans permis est simple et comparable à celle liée au pilotage d'un scooter, casque et équipement vestimentaire en moins : l'obtention du BSR (Brevet de Sécurité Routière), dont le passage peut s'effectuer dès 14 ans, est obligatoire.

Les modèles de voitures sans permis se sont considérablement améliorés à tous les niveaux. Sécurité (air-bags), esthétisme (courbes plus dynamiques et plus jeunes), etc.

Renseignez-vous, car l'attrait de la voiture sans permis auprès des jeunes est une tendance lourde qui ne semble pas prête de s'essouffler.



Source photo : T. Doerfer (Wikimédia.org)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017