Excite

5 Conseils pour éviter le vol de son vélo en France

Ludique, écologique, rapide et bénéfique, le vélo a le précieux avantage de joindre l’utile à l’agréable. C’est un véritable facteur de bien-être. De plus en plus sophistiqué, des hauts de gamme aux bicyclettes électriques, faut dire que cet outil suscite dorénavant des convoitises. Aboutissant ainsi à une multiplication du nombre de vols de vélos en France. Tandis que des solutions miracles foisonnent pour remédier à cet état de choses, il reste que 5 règles d’or sont incontournables pour éviter le vol de son vélo en sol français.

    Photo: Shutterstock

Règle N°1 : Prendre des mesures dès l’achat du vélo

La facture doit être gardée jalousement à l’achat de sa bicyclette, en s’assurant que le numéro de série du vélo y est mentionné. Au cas où ce numéro n’y figure pas, il importe de relever celui inscrit dans le cadre du vélo et le conserver tout aussi précieusement. Ensuite, il faudra retirer le double des clés de l’antivol. Un numéro à relever est marqué sur ces clés. Noter et conserver ce numéro. Il vous permettra de faire un duplicata prochainement.

Règle N°2 : Faire marquer son vélo

Des 500 000 vélos dérobés en France, 150 000 sont retrouvés, mais seulement 3% sont remis à leur propriétaire, du fait de leur identification. Le marquage des vélos neufs est en phase de devenir obligatoire en 2021. Faire marquer un vélo nécessite de se rendre chez un opérateur agréé avec une pièce d’identité et sa facture d’achat dudit vélo. Le fournisseur après avoir identifié le vélo avec un numéro marqué sur son cadre, délivre un passeport. Il procède ensuite à l’enregistrement du vélo dans la base de donnée en ligne.

Règle N°3 : Souscrire à une assurance

Avant toute chose s’informer auprès de son assurance habitation, question de savoir si elle couvre le vol de vélo. Une étude comparative de différentes assurances peut vous donnez une meilleure idée, car d’aucunes ne couvrent pas le vol hors domicile de casse. Pour sa protection, il est conseillé de souscrire à une assurance vélo dédiée. De fait, l’assurance multirisque habitation n’intervient qu’en cas d’effraction de domicile. Autrement dit le vol doit s’être déroulé au sein de votre habitation ou ses dépendances. En dehors de ce cas de figure, aucune indemnisation n’est possible.

Règle n°4 : Toujours cadenasser son vélo

Attacher automatiquement son vélo doit être un réflexe, que ce soit pour de brefs arrêts ou à domicile. La plupart des vols ont lieu dans les parvis de gare, les halls et les zones communes d’immeubles. La tâche peut s’avérer difficile, elle garantit néanmoins des retrouvailles certaines d’avec sa monture. Dans la nuit, il est préférable dans les centres urbains, d’attacher son vélo dans un lieu d’affluence, et surtout bien éclairé.

RègleN°5 : Accrocher son vélo à un point fixe

Rassurez-vous au préalable que vous disposez d’antivols robustes, antivols de composant pour accrocher votre vélo. Eviter des antivols légers comme les chaînes. Appliquez-vous ensuite à bien l’accrocher à la maison. C’est l’endroit le plus indiqué pour son vol. Il faut par la suite l’attacher à un point fixe tel qu’une rambarde d’escalier ou un range-vélo par exemple, ou tout simplement au sol. Si le vélo est accroché de lui-même, il sera plus susceptible d’être embarqué par un éventuel voleur. Les vélos cargo par contre n’ont pas de problème, ils peuvent être laissés, car difficilement transportables sous le bras.

Conclusion

Nonobstant la montée du taux de vols de vélos dans les différentes villes de France, ce fléau n’est point une fatalité. Un peu d’ingéniosité et d’organisation permettent de conserver nos précieux bijoux si méchamment convoités. Les cinq règles d’or sont d’or !

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2020