Excite

Volkswagen Polo : nouveaux moteurs, nouveau visage

Née en 2009, la Polo de Volkswagen se vend toujours très bien mais avait quand même besoin de refaire parler d'elle. Elle montre donc aujourd'hui son nouveau visage et surtout, de nouveaux moteurs.

Elle sera officiellement présentée au public lors du prochain salon de Genève en Mars mais Volkswagen montre dès aujourd'hui sa Polo version 2014. Pour l'esthétique, les changements seront toutefois ténus avec seulement de nouveaux boucliers qui ne changent pas la physionomie générale de la voiture mais lui donne quand même un petit coup de jeune.

Mais c'est surtout sous le capot que les gros changements apparaissent, du moins pour les versions essence : exit le vieux 4 cylindres atmosphérique de 1.4 litre et 85 ch, place à de tous nouveaux 3 cylindres, tant atmosphériques que turbocompressés.

Si les versions aspirées sont connus car issues de la mini-citadine Up!, elles permettront d'offrir à la Polo un tarif d'accès compétitif. Ce sont donc les trois cylindres de 1 litre déclinés en deux puissances qui officieront sous le capot. Avec 60 et 75 ch, ces deux moteurs cantonneront cependant la Polo en milieu urbain car ils seront probablement un peu juste pour en faire une routière à l'aise dans toutes les situations.

Pour cela, on pourra dorénavant compter sur un nouveau 3 cylindres qui est en fait la version turbo des moteurs cités plus haut. Avec une cylindrée portée à 1.2 litre, cette mécanique développe 90 ch et sera installé sous le capot d'une version BlueMotion voulue économique, ce qui lui permettra, selon le constructeur, de ne consommer que 4.1 litres aux 100 km tout en limitant ses rejets de Co2 à 94g par kilomètre. De plus, ce moteur devrait faire, cette fois, de la Polo une véritable petite routière à l'aise partout.

Mais ce n'est pas tout concernant les mécaniques carburant au SP 95 : à l'étage supérieur, la Polo a droit à un 4-cylindres 1.2 TSI de 110 ch. Encore au dessus, la version BlueGT voit la puissance de son 1.4l TSI à désactivation de cylindres portée à 150 ch. Pour couronner la gamme essence, la version GTI est toujours dotée du 1.4l TSI mais cette fois à double suralimentation (turbo + compresseur) et développe 192 ch au lieu de 180 ch précédemment. Ces moteurs sont couplés avec les traditionnelles boîtes manuelles à 5 et 6 rapports ainsi qu'avec l'excellent boîte robotisée DSG à double embrayage et 7 rapports en option.

Côté diesel, ça bouge aussi : les trois moteurs proposés sont tous des 3 cylindres d'une cylindrée de 1.4 litre et déclinés en trois niveaux de puissance: 75 ch, 90 ch et 105 ch. La version la plus sobre, TDI BlueMotion de 75 ch, se contenterait de 3.2 l/100 km pour 82 g de Co2 par km. Belle sobriété théorique également pour la TDI 90 avec boîte DSG qui ne réclame que 3.4 l/100 km, soit 89 g de Co2 par km, soit un gain de 21 % comparé à la version précédente.

Parmi les autre nouveautés techniques de cette nouvelle Polo, notons une direction entièrement électrique et un amortissement piloté disponible en option. Elle reprend par la même occasion le volant trois branches de sa grande soeur Golf ainsi que son écran tactile de 6.5 pouces avec capteur de proximité.

Pour terminer, la citadine a droit à une mise à jour des aides à la conduite avec le montage d'un régulateur de vitesse actif, d'un freinage d'urgence automatique en ville, d'un système de détection de fatigue du conducteur et d'une caméra de recul. Les livraisons de cette nouvelle Polo débuteront au printemps prochain et les tarifs seront connus à cette époque.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017