Excite

Willys AW 380, l'autre Alpine

Oui, vous avez bien lu et bien vu la photo, il n'y a aucune erreur, cette expression moderne de la légendaire Berlinette d'Alpine est bien signée Willis, le non moins légendaire constructeur de la non moins culte Jeep. Cela mérite quand même quelques explications.

Pour comprendre pourquoi cette Berlinette est signée Willis, il faut remonter jusqu'en 1950 lorsque la filiale brésilienne de Willys, Willys Overland do Brasil, est créée pour fabriquer des Jeep. Le constructeur se tourne ensuite vers Renault et sa Dauphine pour proposer une concurrente à la Volkswagen Coccinelle. Willys étoffe ensuite sa gamme avec une sportive qui sera l’Alpine A108, rebaptisée Interlagos, produite au Brésil de 1961 à 1967.

Pour autant, si elle affiche le nom de Willis, cette Berlinette n'est pas conçue par ce constructeur aujourd'hui disparu mais par le carrossier italien Viotti. Présentée au récent salon de Bologne, elle est motorisée par un six cylindres à plat dit Boxer de 3.8 litres biturbo de cylindrée et 610 ch, rien que ça !

Même si l'origine du moteur n'est pas mentionnée, on imagine sans mal que celui-ci provient de chez Porsche, l'un des derniers, si ce n'est le dernier, à produire ce genre d'architecture mécanique. Le freinage ne laisse guère planer de doute quand à sa provenance, allemande elle aussi, puisqu' il s'agit de très efficace disques carbo-céramique.

Bonne nouvelle, cette Alpine, pardon, Willis, n'est pas destinée qu'à rester un prototype de salon puisqu'elle sera produite en petite série, à 110 exemplaires évidement. Mauvaise nouvelle, le prix sera à la hauteur de la rareté de l'engin puisqu'il faudra débourser pas moins de 456 000 € pour l'acquérir...

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017